Dix conseils pour réaliser de parfaites préparations à la soudure sur site

Aimeriez-vous avoir la même préparation à la soudure que celle de la photo ci-dessus? Voici les 10 conseils à suivre pour obtenir le même résultat.

1. Utiliser la machine appropriée

Oubliez les coupes à la flamme, à la scie et à la meule, l’usinage à froid est la seule façon de réaliser une préparation à la soudure vraiment parfaite. Aujourd’hui il est possible de trouver une machine pour tous les diamètres, toutes les épaisseurs, toutes les matières, et à tous les prix. La qualité dépend de beaucoup de paramètres, mais sans la machine appropriée, il ne sera pas possible d’ avoir la même qualité que celle de la photo ci-dessus.

2. Utiliser l’outil adéquat

Après le choix de la machine appropriée, l’autre préoccupation est l’outil. L’outil doit être bien affuté, avec une bonne géométrie, et le revêtement doit correspondre à la matière que vous voulez usiner. Par exemple un tube en Super Duplex nécessitera au moins un outil revêtu TiCN pour être usiné correctement. Les outils peuvent représenter un coût important, mais il est préférable d´avoir un outil approprié, malgré son coût, qui fera le travail plutôt que trois outils cassés voire davantage avec de mauvais résultats.

3. Effectuer le réglage avec soin

Le réglage est l’étape à ne pas négliger. Un mauvais réglage signifie que vous devrez recommencer. Le temps alloué à un réglage en bonne et due forme n’est pas du temps perdu. La précision du réglage va dépendre de l’habileté de l’opérateur, mais aussi de la machine. Les machines sur site doivent être faciles à installer car les opérateurs n’ont pas le temps de régler continuellement la machine.

4. Contrôler la vitesse de l’usinage

La vitesse d’usinage est le paramètre le plus important pour obtenir une bonne qualité de préparation à la soudure. Le réglage de la vitesse va dépendre de plusieurs facteurs : la matière, la profondeur de passe, la géométrie du chanfrein, etc. Afin de régler parfaitement la vitesse, il faut avoir de l’expérience mais quelques conseils peuvent vous aider, qui sont détaillés dans les rubriques ci-dessous:

5. Utiliser la lubrification adaptée

La lubrification peut vous aider à réaliser une parfaite préparation à la soudure. La lubrification préserve le tranchant de l’outil, garantit un meilleur état de surface et refroidit la zone d’usinage. Il n’est pas tout le temps nécessaire ou même permis de lubrifier, mais pour des matières réputées dures, il est souvent nécessaire de le faire. Les meilleurs lubrifiants sont ceux composés à base d’huile, mais ils sont souvent interdits et doivent être remplacés par des lubrifiants à base d’eau.

6. Faire l’usinage en plusieurs passes

Ce paragraphe est destiné aux perfectionnistes. Si vous voulez un état de surface tel un miroir, vous devrez certainement effectuer l’usinage en plusieurs passes. Les premières passes sont appelées passes d’ébauche. Ce sont des passes qui vous permettent d´enlever la matière sans vous soucier de l’état de surface. En second lieu, vous effectuerez une passe de finition avec d’autres outils, en enlevant seulement une petite partie de matière. Avec cette technique il est possible d’atteindre un état de surface parfait.

7. Écouter

Sûrement le conseil le plus surprenant que je peux vous donner, mais beaucoup d’informations peuvent être déduites lors de l´écoute attentive du bruit provoqué pendant l´opération d’usinage. Si vous entendez des vibrations, la vitesse doit être réduite. Si vous entendez un bruit comme du métal contre métal, cela veut dire que la profondeur de passe est trop faible ou qu’un copeau est coincé entre l’outil et le tube. Avec de l’expérience vous pourrez reconnaître les différents bruits et ajuster les paramètres selon ce que vous entendez.

8. Regarder les copeaux

La couleur et la forme des copeaux sont de bons indicateurs. Si les copeaux sont petits, la profondeur de passe est trop faible. Si les copeaux sont gros et qu’ils semblent s’être arrachés du tube, la passe est trop importante ou l’outil est usé. Si les copeaux sont bleus, ils sont thermiquement affectés, donc la vitesse d’usinage est trop importante. Néanmoins les copeaux peuvent être bleus si la machine utilisée est une machine à couper et/ou chanfreiner à grande vitesse. Consulter ici la gamme de machines d´usinage à très grande vitesse PROTEM PFM, BB, CTA, TNO, OHSB.

9. Impliquer les bonnes personnes

Les projets sur site sont souvent confrontés à des problèmes non prévus. Les personnes non expérimentées ne pourront faire face à certaines contraintes de coût et de délai. L’expérience est le seul moyen d’éviter ou de se préserver de telles situations. Ainsi, impliquer des opérateurs qualifiés pour effectuer vos usinages sur site est très important.

10. Suivre le conseil de personnes qualifiées

Choisir la bonne machine ou le bon outil requiert de l’expérience. Pour certains, le but est de vendre, sans se soucier des besoins réels du client. Le rôle d’un conseiller est de trouver des solutions à long terme et de mettre en oeuvre un véritable partenariat avec le client, de comprendre ses besoins spécifiques voire même de les anticiper.